Sportifs, comment faire face à une blessure ?

Comment gérer une blessure quand on est un sportif professionnel

Comme tout sportif professionnel le sait, l’obligation de performance conduit souvent à jouer avec les limites de son corps. Et par conséquent, une blessure peut arriver à tout moment. Elle peut être causée par autrui (lors d’un match de football par exemple) ou par le fait que le corps a véritablement atteint certaines limites. Voici quelques conseils qui vous aideront à mieux gérer votre blessure et à vous remettre sur pied.

La nécessité de gérer une blessure de manière efficace

La blessure est causée dans la majorité des cas par un dépassement des limites, souvent obligé, des sportifs professionnels. Cela peut être causé par un impératif d’atteinte des objectifs par exemple. En effet, certains athlètes se forcent à effectuer des mouvements qui dépassent leurs limites provoquant par exemple des ruptures ou des blessures graves. La blessure d’un athlète quand elle survient à un moment non propice comme lors d’un tournoi ou d’une épreuve peut avoir des effets psychologiques graves. Quand le mental du sportif est atteint, s’en suit alors un risque de dépression sérieuse. Il peut remettre en question ses performances et ses capacités à exercer encore son activité sportive. Il peut également se demander s’il sera encore aussi combatif et persévérant qu’avant sa blessure. C’est pourquoi gérer efficacement sa blessure est très important.

Gérer sa blessure, savoir accepter son état

Gérer de manière efficace sa blessure commence par l’acceptation de celle-ci. Nier sa blessure et continuer à exercer et s’entraîner peut devenir fatal pour le sportif professionnel. Il faut donc qu’il apprenne à accepter son état et à prendre les mesures nécessaires. La compréhension de la cause de la blessure est la première étape. Comment est-ce arrivé, dans quel contexte ? Était-ce dû à un manque au niveau de la nutrition, un manque de repos ou d’attention ? Décortiquer les éventuelles causes mènera à un panel de solutions à adopter dès que l’athlète sera de nouveau sur pied. La dépression, le manque de confiance en soi et les remises en question peuvent survenir à tout moment après la blessure. Pour gérer cette période, les proches et la famille peuvent être d’une grande aide. Il faut que le sportif se sente entouré et soutenu dans cette période difficile qu’il traverse. C’est aussi l’occasion pour lui de faire des choses qu’il n’aurait pas eu l’occasion de faire quand il était en pleine activité : voir des amis, se rapprocher de la famille, se détendre…

Définir des paliers d’objectifs pour se remettre sur pied

Pour se remettre sur pied, le sportif devra définir des objectifs à atteindre. Il ne s’agit pas de se dire « Je vais guérir », la motivation n’est pas au rendez-vous avec un simple objectif aussi vague. Il faut alors se projeter dans le temps : « Avant telle date, je serais capable de marcher », « Le mois de mars, je serais apte à faire quelques entraînements légers », etc. Bien sûr, il faut se fixer des objectifs réalisables, en tenant compte de la gravité de la blessure. L’écoute du corps sera un exercice permanent et bénéfique pour l’athlète en convalescence. Même si la blessure éloigne le sportif de son milieu, il est souvent bénéfique de ne pas trop s’en écarter. Assister à des matchs, faire du bénévolat dans des clubs, assister des jeunes sportifs, etc. L’idée étant de ne pas couper contact avec le monde sportif. Cependant, le contraire peut aussi être envisagé. S’éloigner un peu du monde sportif pour passer un peu plus de temps avec ses proches permet de booster le mental et de prendre un peu de recul.

Et vous, comment faites-vous pour gérer efficacement votre blessure ? Pour continuer votre lecture, lisez notre article sur la gestion de l’intersaison pour les athlètes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *