Quelle est votre compétence émotionnelle ?

240_F_108002172_TUn2yBPApDW65wXyezhp4vQsSCLsmo96

Pourquoi est-il nécessaire de reconnaître ces émotions ?

Les émotions nous mettent en mouvement, c’est ce qui nous pousse à agir.

Les émotions siègent dans le cerveau limbique. Quand un événement extérieur déclenche une émotion, elle est transmise au coeur par les hormones. On prend conscience de nos émotions lorsqu’on les ressent dans notre corps comme par exemple l’accélération du rythme cardiaque, la modification de la couleur du visage (plus rouge ou plus pâle), les perturbations du fonctionnement musculaire etc.

 

Connaître les émotions de bases

Il y a 4 émotions de base. La peur, la tristesse, la colère et de la joie.

Aucune émotion n’est négative si elle est bien gérée.

La peur – elle s’installe quand un individu a le sentiment de ne pas être à la hauteur pour réaliser un critère personnel. La peur est une émotion quand on redoute une action future.

La tristesse – concerne le passé. Elle est liée à la séparation ou à la perte.

La colère- est la conséquence de la frustration. Elle survient souvent quand on se sent impuissant face à différentes choses. C’est une réaction d’attaque et d’affrontement.

La joie – c’est le bonheur, le bien-être, l’énergie vitale, l’envie de partager, le besoin d’être aimé, admiré ou encore être reconnu.

L’émotion est la base de nos sentiments.

La peur quand elle dure provoque un sentiment de stress, d’anxiété, d’angoisse, de panique, de crainte, d’appréhension.

La tristesse peut avoir différentes intensités comme le désespoir, la dépression, la mélancolie, le chagrin ou la solitude.

La colère provoque comme sentiment d’irritabilité constante, la rancune, la violence, la frustration.

La joie quand à elle, peut créer un sentiment de plénitude, de bonne humeur, de gaieté.

En résumé, l’émotion de base provoquée par un événement extérieur, donne un sentiment qui à son tour provoque une humeur. Puis une humeur conduit à un comportement qui est visible par l’extérieur. Ce comportement forme souvent le caractère de l’individu.

Accepter ses émotions

La difficulté à bien gérer ses émotions vient toujours du refus d’accepter l’événement. La première réaction est souvent un blocage. C’est le déni de la réalité. Le cerveau ne peut pas traiter l’information. Seul le temps permet d’accepter le message. Ça peut être un manque de courage ou de confiance par exemple. A part le blocage on peut aussi avoir un comportement où on remplace une émotion par une autre. On va rire avec les autres pour masquer notre tristesse. C’est aussi une façon de nier la réalité. Un autre comportement négatif est la goutte qui fait déborder le vase. On ne laisse pas une, deux, trois fois nos émotions s’exprimer et un événement pas vraiment plus grave qu’un autre nous fait exploser.

Pour accepter ses émotions on peut adopter des attitudes suivantes :

  • ressentir l’émotion et l’exprimer sans retenu, mais attention aux autres !
  • la maîtriser
  • la transformer en action positive

Maitriser les émotions grâce à la cohérence cardiaque

Avec l’augmentation du stress due aux exigences de la vie moderne et dans le sport avec toujours plus de performance, de nouvelles techniques de gestion de stress et de l’émotion ont vu le jour. Elles sont souvent à pratiquer avec un professionnel.

La maîtrise physiologique est celle que l’on peut facilement acquérir par des exercices concrets et précis. C’est celle qui se fait en autonomie et celle qui est pour moi la plus facile à mettre en place : La cohérence cardiaque.

La cohérence cardiaque, comment ca marche ? Pour plus de détails je vous invite à cliquer sur ce lien : http://www.goformental.com/gerer-stress-grace-a-coherence-cardiaque/

Transformer ses émotions en action positive

Il est bon de prendre le temps, de faire une pause, pour écouter et accepter ce qui se présente. Cela permet d’être attentif aux ressentis du corps et de l’esprit. C’est une écoute de soi. Je ressens de la colère, OK ! Je ressens l’adrénaline, je fais PAUSE, je prends du recul avec la respiration et je change d’objectif. Cette PAUSE me permet de ne pas faire de jugement ou toute interprétation exagérée. Je détourne mon attention du négatif vers un acte positif.

Cette connaissance de soi est riche et importante pour comprendre les aprioris qu’on peut avoir sur les autres et sur nous-même.

Les émotions sont là pour vous faire vous sentir vivant. Il faut les utiliser et les transformer à votre avantage pour gérer des situations avec plus de sérénité. Etre bien dans son corps, bien dans sa tête, bien avec soi-même. Les intentions positives des émotions négatives permettent d’acquérir de nouvelles capacités, de développer de nouveaux comportements. Vous avez à présent connaissance d’une technique qui vous permettra d’être plus serein et avoir plus de confiance en vous. Bon courage !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *